Commentaires

Traitement du kyste ovarien

Traitement du kyste ovarien

Les kystes ovariens sont des formations bénignes qui se produisent surtout pendant la période fertile de la femme dans les ovaires. La plupart des kystes disparaissent d'eux-mêmes, la méthode de traitement étant une simple attente, d'autres disparaissent à l'aide de traitements naturels, mais dans certains cas, ils souffrent de complications et de manifestations qui nécessitent une intervention chirurgicale. Découvrez quelles méthodes de traitement existent pour les kystes ovariens!

Qu'est-ce que le kyste ovarien?

Les kystes ovariens apparaissent lorsque le follicule (qui apparaît tous les mois) ne libère pas l'ovocyte, qui continue de se développer en une cavité fluide qui se transforme plus tard en kyste.

Les kystes ovariens sont courants chez les femmes fertiles et dans la plupart des cas bénins et ne présentent pas de danger pour leur santé.

Comment traite-t-on les kystes ovariens?

Attente et suivi

Comme je l'ai dit plus haut, la plupart des kystes disparaissent d'eux-mêmes, c'est pourquoi les médecins ne recommandent pas un traitement particulier aux femmes dont l'échographie apparaît comme un petit kyste (moins de 5 cm), simple.

Il sera surveillé en permanence, grâce à des visites régulières chez le médecin pour voir tout changement ou pour voir s'il a refait surface.

Traitement hormonal

Vous avez peut-être entendu parler à gauche et à droite des pilules contraceptives recommandées pour traiter les kystes ovariens. Étant donné qu'ils sont associés à l'ovulation et à la fertilité de la femme, les médecins recommandent de garder les kystes sous contrôle en prescrivant des contraceptifs oraux. Ils aident également à leur résorption. De plus, ils ont également un rôle prophylactique, empêchant les autres d'apparaître.

Traitement naturel

Il est souvent recouru à des méthodes homéopathiques naturalistes pour diminuer les kystes ovariens jusqu'à la résorption.

  • Vitamine E (diminue les formations fibro-kystiques dans l'utérus et les ovaires);

  • cartilage de requin (effet anti-inflammatoire et immunomodulateur, aide à traiter, ainsi qu'à prévenir les tumeurs bénignes, mais aussi malignes;

  • macéré à partir de madita framboise (50 gouttes 2 fois / jour);

  • suppositoires avec résine de sapin et propolis (un par jour);

  • sièges de bain avec des tisanes avant le coucher (queue de cheval et queue de souris).

Il est possible de faire des mélanges de cinq plantes de la liste suivante qui sont ensuite macérées. Il est administré 1 litre par jour:

  • framboise;

  • vitex agnus castus;

  • alchémille;

  • Marigold;

  • la queue de la souris;

  • ortie morte blanche;

  • l'igname;

  • soudaine;

  • Sanziene;

  • thym;

  • bourgeons de peuplier;

  • le traumatisme du berger.

Traitement chirurgical

La chirurgie apparaît en dernière instance, lorsque:

  • un kyste en développement excessif;

  • il continue de croître;

  • change de forme;

  • provoque des douleurs abdominales;

  • il ne disparaît pas après quelques mois.

En général, seul le kyste est extrait, l'ovaire n'étant aucunement affecté (cystectomie). Si les formations sont relativement petites, une intervention laparoscopique est recommandée.

Si des complications surviennent, l'ablation complète de l'ovaire affecté (ovariectomie unilatérale) peut être utilisée. Cependant, cette intervention n'affecte que partiellement la fertilité de la femme et elle continue de bénéficier des autres ovaires fonctionnels.

La torsion ovarienne (rotation de l'ovaire qui bloque l'artère ou la veine ovarienne) est une condition qui nécessite une intervention chirurgicale d'urgence car elle se manifeste par de fortes douleurs abdominales, des nausées et des vomissements. Les ovaires tordus impliquent presque toujours des kystes, des tératomes ou d'autres repas.

Dans des cas exceptionnels, lors d'un dépistage des preuves que les formations ont des cellules cancéreuses, l'utérus et les ovaires sont complètement retirés.